Combien payeriez-vous une leçon avec Chopin ?

Unknown-2Attention : livre indispensable !

Jean-Jacques Eigeldinger : « Chopin vu par ses élèves » éditions Fayard

Né à Neuchâtel en Suisse le 9 mars 1940, J.-J. Eigeldinger est le spécialiste incontournable de F. Chopin. Professeur émérite de l’Université de Genève ainsi que de l’Ecole Normale de Paris, il a reçu en 2001 le prix de la Fondation internationale Frédéric Chopin de Varsovie. J.-J. Eigeldinger est élu membre correspondant de l’American Musicological Society, est également titulaire du Prix Pierre et Louisa Meylan (Lausanne) et lauréat du Prix 2001 de The International Fryderyk Chopin Foundation, à Varsovie. Il a été aussi membre du jury du XIIIe Concours internationl F. Chopin de Varsovie. Traduit en plusieurs langues, ses ouvrages musicologiques sur l’esthétique et l’histoire de l’interprétation musicale du XVIIIe et XIXe sont très largement diffusés.

Quelques autres titres :

-Frédéric Chopin : Esquisses pour une méthode de piano, éd. J.-J. Eigeldinger (Paris : Flammarion, 1993; éd. remaniée, 2010).

L’Univers musical de Chopin (Paris : Fayard, 2000, éd. remaniée 2005).

Chopin et Pleyel (Paris : Fayard, 2010)

Chopin âme des salons parisiens 1830-1848 (Paris, Fayard, 2012).

-Stephen Heller, Lettres d’un musicien romantique à Paris, éd. J.-J. Eigeldinger (Paris : Flammarion, 1981).

Eigeldinger

« Dans un dernier effort, j’efface jusqu’à la trace de l’effort. » F. Chopin

Dans cette citation de Chopin je retrouve mes impressions à la lecture du magnifique travail réalisé par J.-J. Eigeldinger sur la pensée et l’activité créatrice du compositeur. En fin de lecture, de la façon la plus anagogique, l’impression d’avoir connu Chopin en personne est due à la maestria de l’auteur, qui nous introduit amicalement dans cette intimité. Le colossal travail de documentation nous révèle les habitudes de travail du Maître et ses conseils précieux.

Comme l’auteur nous le précise dans son introduction, il a expertisé les agendas de poche, sa correspondance, ses notes sur l’élaboration d’une méthode pianistique, les annotations de ses élèves et amis sur les partitions, mais surtout et principalement des souvenirs directs de ses élèves (souvenirs écrits ou transmis oralement à un tiers, correspondance, journal, etc.). Vous n’y trouverez pas des anecdotes ou des jugements personnels ; l’auteur à eu à cœur de ne retenir que les indications musicales données par Chopin en deux sections : l’une qui traite des bases techniques et stylistiques de l’art pianistique et l’autre des indications du génie créateur sur l’exécution et l’interprétation de ses œuvres. Sans imposer un point de vue, ce poète aristocratique ne faisait que suggérer ses avis à ses élèves. Contrairement à Clementi ou à Hummel, il n’a pas fondé une école de tradition didactique.

Pianiste, compositeur et improvisateur, F. Chopin a redéfini pour toutes les générations de pianistes qui l’ont suivi, dans l’héritage de J.-S. Bach, Couperin et Mozart, avant un Liszt ou un Debussy, l’art de jouer de cet instrument. Avant de s’éteindre prématurément, cet amoureux du bel canto a imprimé dans tous ceux qui l’ont côtoyé son intimiste univers musical et artistique qui exaltait au plus profond de leur âme les plus fortes émotions.

« Moi, je ne cherche qu’à exprimer l’âme et le cœur de l’Homme ». F. Chopin

« La simplicité est le but suprême, réalisable seulement lorsque vous avez surmonté toutes les difficultés. Après avoir joué une grande quantité de notes, c’est la simplicité qui émerge comme la récompense suprême de l’art. » F. Chopin

Prix d’une leçon avec Chopin : 20 francs-or = 2000 euros d’aujourd’hui !

chopin_04

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *