Entretien en 7 vidéos avec le compositeur Richard Dubugnon :

Unknown-9Quel est le secret d’un créateur ? Pourquoi composer aujourd’hui ? Un compositeur parmi les plus joués, talentueux et fêtés nous répond.

 

Les plus grands chefs et orchestres actuels se l’arrachent ! Vous trouverez tous les détails biographiques de ce suisse de naissance, qui vit entre la France et la Russie sur son site à l’adresse :

http://www.richarddubugnon.com/bio_fr.php

-A quel moment as-tu su que tu serais compositeur ?

-Es-tu d’accord avec la citation de Cecil B. DeMille : «  La créativité est une drogue dont je ne peux pas me passer » ?

-Tu as une formation instrumentale de contrebassiste. Quelle est ta relation au piano ?

-Le piano a un très grand répertoire. En tant que compositeur, sens-tu qu’il y a encore beaucoup de choses à dire sur cet instrument ?

-Le monde musical a un passé très riche, surtout ces 400 dernières années. Y penses-tu quand tu composes ? Si oui, n’est-ce pas intimidant ?

-Certains compositeurs écrivent pour piano préparé une musique, parfois très abstraite, d’autres retournent à une écriture néo-classique. Où te situes-tu aujourd’hui ?

-Quand tu écris, quelle est ta démarche : la conception du morceau, recherche des timbres spéciaux ? L’aspect percussif du piano est-il important pour toi ?

-Tu as déjà écrit plusieurs morceaux pour piano tels que : Sonate Phonomorphique No1, op.33, Fugue pour la main gauche, op.46, Klavieriana, op. 70 pour piano, celesta et orchestre, Battlefield, concerto pour deux pianos et double orchestre, etc. Peux-tu nous parler de tes futurs projets ?

-Tu reçois très souvent des commandes de la part des orchestres, fondations, etc. Sous quelle forme se matérialise cette demande ?

-Comment peut-on quantifier la valeur commerciale d’une œuvre de composition et l’idée que les autres se font de cette valeur ?

-Quelles sont pour toi les idées et possibilités d’encourager les jeunes à composer ?

-Que penses-tu des ateliers de composition pour les professionnels d’une part et pour les non-professionnels d’autre part ? Sous quelle forme peuvent-ils être mis en place ? As-tu quelques idées pour faire aimer la musique dite « classique » à des néophytes ?

Taggé , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *