7 conseils pour s’exercer pendant les vacances !

Unknown-2Cet article ne s’adresse pas à ceux qui désirent couper avec leur pratique habituelle du piano durant leurs vacances mais à ceux qui aimeraient continuer de progresser, même loin de chez eux.

 

Vacances et pratique du piano : y a-t-il incompatibilité ?

Vous êtes en train de faire des progrès et vous ne souhaitez pas interrompre votre élan. Vous redoutez les vacances qui vont vous couper de votre activité favorite ? Comme je vous comprends ! Ne vous en faites pas, il y a plusieurs solutions auxquelles vous pouvez recourir pour faire travailler vos mains et votre cerveau.

Pour ne pas anéantir vos efforts soutenus pendant des semaines, la meilleure stratégie est de continuer à vous exercer. Il est toujours plus difficile de reprendre après une pause plus ou moins longue, plutôt que de continuer sur la lancée. Vous ne voulez certainement pas vous condamner (et par la même occasion condamner votre éventuel professeur) à retourner à une phase de travail déjà dépassée, n’est-ce pas ?

Je ne vous cache pas que, du point de vue du professeur, je redoute également cette période qui coupe, chez les élèves, le rythme et l’enthousiasme des progrès.

Au contraire des instruments plus petits comme le violon, la flûte ou la clarinette, le piano est très difficile à transporter dans ses bagages. Puisqu’il est lourd et volumineux, il faut se résoudre à laisser notre instrument à la maison durant notre absence.

Voyons sept stratégies parmi d’autres pour s’adapter à toutes les conditions géographiques des contrées plus ou moins lointaines de vos destinations :

1) Assouplissement des doigts :

-toujours en souplesse et sans vous faire mal, étirez les doigts de chaque main en les écartant les uns des autres un peu plus qu’ils n’ont l’habitude de le faire naturellement.

-réunissez vos deux mains (comme pour une prière) et essayez de les écartez l’une de l’autre seulement entre la base de votre poignet et la base vos doigts, les deux paumes s’éloignant autant que possible sans décoller les doigts.

-faites des rotations de vos poignets vers la droite et vers la gauche.

-bougez très vite vos doigts en l’air (dans le vide)

2) Redéfinissez votre influx nerveux dans chaque doigt :

Sur une surface solide, jouez dans l’ordre chaque doigt avec une frappe très nette (elle doit produire un son distinct) en vous aidant du bras qui se balance à chaque nouvelle action. Aucune tension ne doit être présente. C’est une façon de vérifier si vous faites parvenir un message très contrôlé de votre cerveau à la dernière phalange de votre doigt. Précision : tous les doigts doivent produire le même son.

3) Imaginez : sur vos genoux ou une table quelconque, jouez-vous votre morceau, de mémoire ou avec la partition si vous avez pris soin de l’emporter avec vous (faite-vous une photocopie, éventuellement en version réduite si vous redoutez les kilos à porter).

Le simple fait d’essayer d’imaginer l’ordre des notes et les sons qu’elles devraient générer vous fera prendre conscience d’un grand nombre de détails que peut-être vous ne remarquiez pas vraiment en jouant sur un vrai instrument. Cet exercice, qui demande beaucoup de concentration, serait à faire même en temps normal, sans voyager forcément.

C’est également l’occasion rêvée de relire attentivement toutes les annotations de la partition : divers signes auxquels on ne prêtait plus de l’attention.

Pour le travail de mémorisation : jouez votre morceau sans partition jusqu’à un éventuel doute ou blanc. Lorsque ça vous arrive, prenez votre partition et regardez l’endroit dont vous n’arrivez plus à vous souvenir et imaginez le jouer plusieurs fois. Puis réessayez par cœur.

4) Pour ceux qui peuvent et désirent investir :

Vous avez sur le marché beaucoup de modèles de pianos électroniques avec un clavier réduit à quatre ou cinq octaves, qui sont légers à transporter et ne coûtent pas très cher. L’important à prendre en considération, sur ce genre d’instrument, est la taille des touches et le type de son produit. Ne nous mentons pas : malgré les énormes progrès technologiques, le son et les sensations digitales ne sont pas comparables à un instrument classique. Mais souvent vous aurez la possibilité de vous amuser avec les différents programmes rythmiques et toute la diversité des sonorités que ces claviers ont dans leur système électronique. Un grand avantage est de pouvoir vous exercer dans l’isolement sans déranger quiconque, au moyen d’écouteurs.

En voici un exemple :

images-5

 

5) Pour ceux qui n’ont pas beaucoup de place voici le Roller Piano Portable :

images-4C’est un instrument portable électronique pour tous, avec des touches sensitives. Il prend la même place qu’un livre dans vos bagages. Il a 100 sons différents et rythmes préenregistrés et fonctionne avec un adaptateur fourni ou 4 Piles LR06 (fournies également).

Avec un clavier ultra fin (3mm) de 4 octaves, il se roule après utilisation et vous offre la possibilité de vous enregistrer. Certes, il n’a pas des touches qui s’enfoncent mais il peut dépanner même au Pôle Nord.

De nombreuses autres marques en font de semblables.

6) Pour les enfants : Ion Piano Apprentice, Clavier musical pour iPad, iPhone et iPod, va permettre aux enfants et aux parents de s’amuser avec des méthodes futuristes. On peut le voir à l’aide du lien suivant : http://www.ldlc.com/fiche/PB00130905.html.

Il s’utilise avec l’application gratuite Apprentice Piano. C’est un clavier ultra-portable de 25 touches muni de haut-parleurs stéréo intégrés. Il est facile de suivre car l’écran vous montre comment jouer tandis que les touches réelles sont lumineuses tour à tour, vous montrant où placer vos mains. L’application Piano Apprentice va même vous apprendre à lire la notation musicale! C’est particulièrement indiqué pour les voyages en voiture.

LD0001077945_17) Et pour tous ceux qui ne sont pas effrayés par les pianos très portables, voici le Japanese Wrist-Mounted Finger Piano, le piano monté sur le poignet !

Il ressemble à un système de réalité virtuelle. Dès que vous appuyez avec un doigt une surface dure un son retentit par le haut-parleur du gadget qui a trois volumes et trois banques de sons : piano, cloches et…miaulement de chat ! L’étendue n’est que d’une octave, mais je suis sûre que vous ferez sensation dans un aéroport, tout le monde voudra en avoir un !

11-Japanese-Wrist-Mounted-Finger-Piano

 

TRÈS IMPORTANT : UTILISEZ LES MÊMES CONSEILS DANS DIFFÉRENTES SITUATIONS OÙ VOUS DEVEZ ATTENDRE LONGUEMENT, PAR EXEMPLE : EN ATTENDANT LE TRAIN À LA GARE, DANS LA VOITURE EN CAS D’EMBOUTEILLAGE, EN SALLE D’ATTENTE CHEZ LE MÉDECIN, ETC.

PS : Bon voyage !

c6ffa085a077585b31269242993bce71

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à 7 conseils pour s’exercer pendant les vacances !

  1. pitti dit :

    Merci pour ces bons conseils, on va se mettre!

  2. Marie Ange Coulanges dit :

    Pour un Roller Piano Portable,à utiliser en voyage surtout, quel prix devrait-on payer, si on a un vrai piano à la maison?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *