On va au concert ce soir ?

images-1« J’ai payé cher mon billet de concert, je veux que ce soit magnifique ! Je vais entendre untel et ça ne pourra être que bien !»

Ah, oui ? Et qui pourrait vous le garantir ou vous le promettre ? Personne, évidemment !!! Le mot concert n’est pas synonyme de qualité!

En revanche, il peut l’être de délassement, enrichissement, concentration, amusement, rêverie, émerveillement voire agacement, déception, indifférence et j’en passe…

N’oublions pas que les prestations données en concert sont l’aboutissement de milliers d’heures de travail et l’expression de beaucoup de talent (pas toujours, en fait… :-)) ; mais livrées par des êtres humains vulnérables, non par des machines. Certains donnent l’impression d’une héroïque infaillibilité. L’omnipotence est illusoire. Ils se forgent une préparation qui semble sans failles, mais personne n’est à l’abri d’un coup de fatigue, d’une indigestion, d’un conflit dans la journée ou d’un costume de scène qui a rétréci au lavage…

Le public est en droit d’attendre que la préparation de l’artiste soit la plus consciencieuse. Celui ou celle qui se produit a le droit de faire des choix personnels d’interprétation. Il (ou elle) doit assumer ces choix et prendre le risque de ne pas correspondre aux attentes du public.

Ce dernier a la liberté d’utiliser un outil redoutable à sa disposition pour exprimer son degré de satisfaction : les applaudissements (sans parler des fleurs ou tomates lancées sur scène en cas de témoignage très démonstratif).

Et pourquoi ne pas rester chez soi à écouter un bon CD ?

Vous le pouvez bien sûr. Mais ne nous mentons pas : ce n’est pas la même chose. Et ça pour plusieurs raisons :

  • Notre attention est mobilisée différemment du fait que dans une salle de concert on ne peut pas réécouter les mêmes secondes qui viennent de passer. Donc, si on veut ne pas en perdre une miette, on doit se concentrer à chaque moment qui passe.
  • Le fait qu’on ne puisse se lever et s’en aller à n’importe quel moment durant le concert nous fait vivre ces instants de manière plus spéciale.
  • L’acoustique et la vibration d’une salle de concert ne sera jamais reproductible chez soi.
  • La communion ressentie avec l’artiste au sein du public est en soi un échange d’une grande valeur humaine qui nous apporte un plus par rapport à la solitude et l’intimité casanière (même si certains la préfèrent).
  • Sortir de chez soi, changer de cadre est une ouverture sur le monde qui nous offre des nouvelles opportunités d’apprendre encore quelque chose qui va nous faire évoluer. Cette richesse d’expériences qui nous construit, c’est toute la beauté de la vie.

Voulez-vous vivre simplement une nouvelle expérience, des émotions nouvelles ou des moments enrichissants ?

 

Alors mettez-vous en état de recevoir. De recevoir quoi ? Toute nouvelle expérimentation, toute action nouvelle, toute démonstration de compétence qui s’offre à vous. Mais au fait, qui donc peut nous garantir de vivre un moment de qualité ? Nous sommes seuls à pouvoir le faire, si nous le décidons. Mais la perfection selon des critères préétablis importe-t-elle, du moment que nous allons vivre quelque chose de neuf qui va nous changer les idées, qui va peut-être nous inspirer et va nous apporter une étincelle stimulante ? Aventurez-vous à vivre des choses inédites et insolites, vous reviendrez de toute façon bien assez tôt à la quotidienneté rassurante. Il faut des deux, ne trouvez-vous pas ?

Quelles sont les garanties que le CD ou le MP3 vous donne ? En aurez-vous pour votre argent ? Pour moi, la différence entre un concert et un enregistrement réside dans le fait qu’on peut écouter (ou voir, dans le cas des DVD) des artistes disparus et que je pourrai me repasser ce document. Cela vaut bien l’investissement. Le CD peut-il m’apporter des émotions ? Bien sûr que OUI : au-delà des critères de qualité, tels que le professionnalisme de la prise de son, le rendu sonore de la beauté des instruments captés, etc.), il y a parfois quelque chose d’indicible qui peut se remarquer et donnera envie d’y retourner durablement. C’est le mystère de la reproduction sonore. Un CD peut donc combler une attente.

images-2

En ce qui me concerne, j’oscille volontiers entre la fréquentation régulière et l’immersion volontaire dans l’utérus vibratoire (le concept est de l’architecte Carlo Mollino) d’une salle de concert et le cocon douillet de mon intime chez moi. Il faut le savoir d’avance : le vécu sera toujours unique, ce qu’on peut facilement constater lors d’auditions répétées d’un même document. Notre perception est changeante.

Pour ma part, je ne renoncerais ni au concert, ni à l’écoute d’enregistrements. L’un ne pourra jamais remplacer l’autre !

Unknown

Taggé , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *